Hicham Lasri
Scénariste - Réalisateur

Hicham LASRI est né le 13 avril 1977 à Casablanca au Maroc. Après des études juridiques et économiques, il se lance dans l’écriture et se dirige vers le 7 ème art. En 2011, il réalise son tout premier long-métrage : The End.

Dans l’ensemble de ses films, Hicham Lasri aborde des questions politiques en choisissant comme cadre spatial sa ville natale.

Ses casquettes de réalisateur, de scénariste, de romancier et d’illustrateur font de Hicham Lasri, 40 ans, l’un des artistes les plus prolifiques de sa génération. A son actif, six films tous primés au Maroc et ailleurs. Son tout dernier, La blessure la plus rapprochée du soleil, lui vaut une quatrième invitation au Festival international du film de Berlin.

FILMO

2017 - 111 min - long métrage fictionBlue Hour FIlms et Pan production (Maroc)
Réalisateur - Scénariste
Distributeur international : Paul Thiltges distrribution
Casablanca, 11 juin 1986. C’est le récit de l’aventure tragi-comique, douce-amère et rocambolesque d’un flic obligé de passer une journée sur un pont dans une zone perdue pour protéger le passage hypothétique du cortège Royal. Mélange d’En attendant Godot et de Don Quichotte, Daoud n’est qu’un pauvre mec coureur de jupons qui fait le désespoir de tout le monde, à commencer par sa femme lucide et par son chef colérique. Prisonnier de ce pont, Daoud, le flic, va se transformer au contact des habitants des deux villages de chaque côté du pont ; il apprendra la maturité d’un enfant de cinq ans, le courage d’une mère faible et esseulée, la vie de deux Moqadems, frères ennemis teigneux, l’humilité grâce à un chef de police facétieux. Cette journée passée à surveiller un pont sera une journée mémorable, mélange de comédie foutraque, de sentiments ardents, d’espoir démesuré et de vie.
Jahiliya
2018 - Produit par Lamia Chraïbi, Michel Merkt
Réalisateur - Scénariste
Troisième opus de la «trilogie du chien» de Hisham Lasri, est probablement le plus sombre. Dans un séquençage non linéaire, le film met en scène les histoires de six personnages, chacun dans un lieu différent, afin de proposer une analyse terrifiante et désinhibée de la violence, de l'humiliation et de la servilité qui minent les relations sociales entre hommes et femmes, ainsi que des dominants et des personnes privées de leurs droits dans le Maroc contemporain. Même s’il fait référence à un événement historique récent, en l’occurrence l'annulation au Maroc en 1996 de l'Aïd el-Adha, ou «fête du sacrifice», traditionnellement célébrée par l’immolation d’un mouton, Jahiliya a toutefois un pouvoir intemporel et une pertinence universelle. Il mène la trilogie du cinéaste vers la dystopie, mais confirme la position de Hisham Lasri comme l’un des cinéastes punk les plus intrépides du monde arabe.
Affame ton chien
2015 - 94 min - Produit par Pan Production
Réalisateur - Scénariste
Dans un studio de tournage en ruine, une équipe de télévision attend l’arrivé d’une personnalité haute en couleur pour ce qui va être un reportage sur sa vie. Entre dysfonctionnement et comédie, l’équipe de tournage réapprend à se connaître après une très longue séparation et tous les rifs du passé rejaillissent amplifiés par les longues années de séparation. Ce qui a jadis été une sorte de famille professionnelle révèle les fêlures et les haines et du coup influe en mal dans le déroulement de cette journée de tournage qui coïncide avec le dernier jour de Ramadan.
The Sea is behind
2014 - 98 min - Produit par Hachim Lasri
Réalisateur - Scénariste
Arik appartient à une vieille tradition, celle des hommes travestis qui dansent pour les mariages. Aujourd'hui, il subit brimades et agressions homophobes. Tout comme l'eau de Casablanca a buggé, ne créant plus que des pixels, l'homme est à un point mort émotionnel depuis qu'il a perdu ses enfants, sa femme et son foyer. Dans un monde sans couleurs et qu'il ne comprend plus, il se lance à la quête de cette colère et cette tristesse qu'il n'arrive plus à ressentir.
The End
2011 - 110 min - Produit par La prod
Réalisateur - Scénariste
Dans la chaleur du mois de juillet 1999 à Casablanca, Mikhi tente de vivre son histoire d'amour avec Rita mais les frères braqueurs de cette dernière et Daoud, surnommé le "pitbull du système", vont leur donner du fil à retordre. Au sein de cette guerre sanglante, les amants errent comme dans une réalité absurde et hostile, alors que le roi Hassan II expire son dernier souffle et celui d'une société en fin de course.