Darielle Tillon
Scénariste - Réalisatrice
Originaire de Saint-Malo et vivant aujourd’hui à Rennes, Darielle Tillon réalise des films depuis la fin des années 1990, après une formation à l'école des Beaux-Arts.
Darielle a déjà réalisé plusieurs courts-métrages (La Ligne, À la vitesse d’un cheval au Galop, L’Amérique) et un premier long-métrage remarqué et sorti en 2010, Une nouvelle ère glaciaire, déjouant les catégories, et inscrivant un rapport à la fiction, voire au fantastique, à l’intérieur d’une manière de filmer très réaliste, « brute » comme elle le dit, des contextes et des personnes avec lesquelles elle travaille, qui souvent ne sont pas des acteurs professionnels. Par la proximité qu’elle instaure dans le quotidien d’un tournage, avec ou sans scénario préétabli, la fiction s’installe petit à petit, à l’aide de fragments de dialogues écrits qui prolongent des paroles captées spontanément, ou des scènes rejouées en extension de scènes capturées, fabriquant d’étranges distanciations.
« Il s’agit de se laisser glisser d’un mode à un autre », dit Darielle  Tillon.

FILMO

2016 - 36 min - fiction - Blue Hour Films
Réalisatrice
Une soirée festive, des étudiants. Une ville, un feu de bois, une traversée dans la forêt, des rêves, un voyage, une disparition.
2016 - 40 min - documentaire - Blue Hour Films
Réalisatrice
Pour fabriquer ses pièces, Jean Marie Perdrix, plasticien sculpteur au Burkina Faso, a besoin de milliers de sacs plastiques, de quelques animaux morts, de peaux de bêtes.

Une Nouvelle ère glaciaire

2009 - 101 min - fiction - Blue Monday Productions

Réalisatrice

David et Éric, deux frères d'une vingtaine d'années tiennent « le ranch », snack bar d'un camping perdu dans les dunes d'une immense plage normande. C'est la fin de la saison, les surfeurs et les touristes se font rares. Gagnés par l'inertie ambiante, David et Bouclette (monitrice du Poney club)
tentent doucement d'envisager la saison creuse et les mois à venir...

Éric, le frère aîné, semble pour sa part tourmenté, tiraillé... Il est déjà un peu ailleurs. Un jour, il disparaît... pour de bon...